Le rendez-vous du mois

Brigitte Gothière

Vous venez de publier, avec Catherine Derieux, Le Guide vegan L214. De plus en plus de Français se tournent vers une alimentation végétale, pour leur santé, pour la planète, contre la souffrance animale. Avez-vous observé une réelle transition depuis quelques années ?

Les motivations pour se tourner vers une alimentation végétale sont en effet nombreuses, importantes, et de plus en plus de personnes y sont sensibles ! Le Guide vegan L214, que nous venons de publier aux éditions Arthaud, est directement inspiré de notre site Vegan Pratique, qui s’adresse à toutes les personnes souhaitant diminuer ou cesser leur consommation de viande et de produits d’origine animale. Vegan Pratique a connu un succès fulgurant dès sa sortie en juin 2016. En 2019, sa fréquentation a augmenté de 40 % par rapport à l’année précédente, avec plus de 1,8 million de visiteurs ! Pour passer à la vitesse supérieure avec simplicité et facilité, le site propose aussi le Veggie Challenge, un programme gratuit de 21 jours pour découvrir l’alimentation végétalienne, et qui a été suivi par plus de 100 000 personnes en seulement trois ans d’existence.

Mais cet intérêt est-il si étonnant quand on sait que 89 % des Français pensent qu’il faut manger moins de viande, que 13 % sont végétariens ou envisagent de le devenir et que 3 % déclarent suivre un régime végétalien ? RIA, la Revue de l’industrie agroalimentaire, indique que le flexitarisme concerne désormais
40 % des consommateurs, contre 35 % en 2019 !

Les acteurs de la restauration collective, les professionnels et les enseignes sont eux aussi de plus en plus intéressés par l’alimentation végétale et contribuent activement au changement, et les alternatives végétales sont en plein essor. Signe des temps qui changent : depuis octobre, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation propose sur Internet un livret pour accompagner le développement des menus végétariens en restauration scolaire.

 

Même s’ils ne sont pas infectés par le virus, les animaux sont eux aussi impactés par la pandémie : centres d’adoption et refuges fermés, clusters dans les abattoirs… Les mesures du gouvernement sont-elles à la hauteur des enjeux concernant les animaux ?

Les abattoirs étant de véritables foyers de contamination, en mai dernier nous avons vainement appelé le gouvernement à ordonner une suspension des abattoirs où des cas de Covid-19 avaient été détectés, ainsi qu’à interdire les longs transports internationaux d’animaux vivants au moins pendant le confinement. Afin d’éviter, entre autres, d’autres pandémies, il serait par exemple urgent de stopper l’élevage intensif, véritable bombe sanitaire, qui entraîne par ailleurs la déforestation de la forêt amazonienne, et qui favorise l’antibiorésistance. Mais pour l’heure, aucune mesure forte n’a été prise… Au contraire, à chaque confinement, les associations doivent se battre contre les dérogations accordées aux chasseurs !

 

Noël ne rime pas toujours avec éthique animale. 5 000 animaux sont tués dans des conditions dramatiques toutes les dix secondes et, quand on sait que la demande augmente pour les fêtes, ce chiffre devient vertigineux. Quelles sont les principales actions de sensibilisation de L214 à ce moment de l’année ?

Pour faire des fêtes de fin d’année un véritable moment de paix, nous proposons une grande diversité de menus festifs plein de saveurs et entièrement végans. Et nous continuons évidemment de dénoncer l’utilisation des animaux à des fins alimentaires et toute l’exploitation qui s’ensuit : mutilations, entassement dans les bâtiments, transports, gavage… La liste est longue !

 

Interdite dans de nombreux pays, la production de foie gras reste autorisée en France. Alors que 60 % des Français y sont opposés, comment expliquer que cette pratique perdure ?

C’est clairement une question d’intérêts économiques sous couvert de traditions. Plus globalement, la consommation de foie gras, de viande et de produits animaux relève des habitudes, d’idées reçues et même de symbolique, mais ne répond plus aujourd’hui à une nécessité alimentaire puisqu’avec une alimentation végétale équilibrée, on peut vivre en bonne santé et se régaler.

 

En décembre, vous organisez des marchés de Noël végans. Quelles idées cadeaux éthiques peut-on y trouver ?

La pandémie actuelle fait que nous n’organisons pas de marchés de Noël cette année. Mais il est possible de commander sur notre boutique en ligne : textiles, livres, papeterie, supports pour végétaliser tout en douceur son alimentation… Nous y proposons plein d’idées de cadeaux éthiques pour tous !

/img_fiches/126x172-Brigitte_Gothi__re.jpg
Brigitte Gothière

infos : www.l214.com