agroécologie - la Noria, une nouvelle ferme grandeur nature

Reconnue pour ses nombreuses formations en agroécologie pour le jardin et le potager au Mas de Beaulieu, à Lablachère dans le sud de l’Ardèche, et son expertise d’accompagnement à la solidarité internationale dans 10 pays d’Afrique et du monde arabe, Terre et Humanisme a enfin trouvé le lieu où elle va mettre en pratique, à l’échelle paysanne, l’agroécologie, pour démontrer sa viabilité économique, écologique et sociale. C’est à la ferme de la Noria, à Robiac-Rochessadoule, près de Bessèges dans le nord du Gard, que l’association prépare son nouveau projet pluridisciplinaire autour de l’expérimentation et de la transmission.

Suite à un travail d’analyse et de réaménagement de la ferme qu’implique la diversification des activités, mené d’abord avec l’accompagnement du bureau d’études TERO, puis en collaboration avec 35 étudiants de l’Institut Agro Montpellier, ce nouveau lieu de plus de 5 hectares est adapté à l’expérimentation de techniques agroécologiques, à la production à l’échelle paysanne et à son insertion dans le territoire.

Sans drones ni capteurs, le métier de paysan est technique, avec une science du vivant qui réclame de l’expertise. Dans le contex