BILLET

ANTIDOTE A LA SOLITUDE

Jean-Pierre Camo

AVRIL 2017

278

Dans son enquête du 5 décembre dernier pour la Fondation de France, le Crédoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) dévoile qu’en 2016, une personne sur dix a confié se sentir seule. Ainsi, cinq millions de Français âgés de plus de 15 ans n’ont que des contacts épisodiques avec les cinq réseaux de sociabilité (familial, professionnel, amical, affinitaire ou de voisinage). Soit une hausse d’un million de personnes par rapport à une précédente étude publiée en 2010.

Ce phénomène touche en priorité les personnes âgées mais pas seulement, puisqu’on compte 7 % de personnes isolées chez les 15-25 ans, 11 % chez les 25-39 ans et 12 % chez les 40-69 ans.

L’isolement est un cercle vicieux, puisque les personnes isolées tendent à se replier sur elles-mêmes : 17 % ne votent pas (plus du double de la population française), 65 % pensent qu’on n’est jamais assez méfiant vis-à-vis des autres et 27 % ne se sentent pas en sécurité dans leur vie quotidienne.

Outre l’âge et le chômage, l’enquête révèle que la pauvreté constitue un facteur aggravant de l’isolement. En effet, 34 % des personnes isolées ont des revenus inférieurs à 1 200 euros par mois contre 25 % des personnes non isolées.

De plus, 11 % des personnes qui se sentent seules attribuent ce sentiment au fait d’être célibataire ou séparé de leur conjoint. Rappelons que, selon l’Insee, le nombre de familles monoparentales a doublé durant ces vingt dernières années, passant de 950 000 en 1990 à 1,8 million en 2013.

Et si l’adoption d’un chien ou d’un chat était la solution au sentiment d’isolement ?

Le site Passeport santé recense 6 bonnes raisons d’adopter un animal de compagnie (un foyer sur deux l’a fait) :

- Moins de visites chez le médecin. Prendre soin d’un animal suffirait à réduire la tension et le rythme cardiaque chez des sujets stressés ou hypertendus.

- Plus d’activité physique chez les maîtres. Merci la promenade des chiens !

- Une meilleure adaptation face à la maladie. Les animaux apportent un soutien moral précieux pour surmonter des périodes difficiles (deuil, maladie).

- Une sensation de bien-être. Près de 68 % des personnes interrogées par l’Inserm estiment qu’un animal de compagnie permet de se sentir mieux dans la vie.

- Un moyen de contrer la solitude. Une étude de l’University of Pennsylvania School of Veterinary Medicine a montré que 98 % des propriétaires de chiens et chats parlaient à leur animal de compagnie et que 75 % pensaient qu’ils étaient sensibles à leurs humeurs et à leurs émotions.

- Un meilleur développement des enfants. Selon la revue Pediatrics, les animaux de compagnie permettraient aux enfants de stimuler leur système immunitaire et de développer le langage, ainsi que leurs compétences en communication non verbale.

La présence d’un animal, chien ou chat, constitue donc un puissant antidote à la solitude en favorisant les interactions et l’expression des émotions. En retour, nous leur devons tout notre respect et nos meilleurs soins. C’est l’objet de ce dossier.

Jean-Pierre CAMO

Directeur de la publication et romancier

La saga du vinland De Jean-Pierre Camo
La saga du vinlandDe Jean-Pierre Camo, éd. Alphée, 472 p., 2008.

Revivez l’incroyable découverte de l’Amérique vers l’an mil par de valeureux Vikings, personnages hauts en couleurs et souvent méjugés. Fruit de quatre années de recherche, ce roman s’est voulu aussi proche que possible des textes médiévaux tout en adoptant une langue plus moderne. Certainement la plus grande aventure maritime du Xe siècle, comme si vous y étiez…

Diffusé par Biocontact au prix de 23 euros port compris. INFOS ET COMMANDE